Julie Beaufils Couleurs libres

Collège Jean Wiener, Champs sur Marne (77)

2018

Important: If you want to resize the window manually, leave at desktop resolution. Or you can just click an icon.

partager
voir l'oeuvre

L’artiste

Julie Beaufils (1987, Sèvres) vit et travaille à Paris. Après avoir étudié à l’École des Beaux-Arts de Paris, elle a poursuivi ses études par un diplôme d’art appliqué à USC (University of Southern California). Utilisant principalement la peinture comme médium, l’artiste s’intéresse surtout à la représentation de différents types de temporalités et à la communication des émotions à travers ses œuvres. Récemment, elle a présenté son travail lors d’expositions personnelles dans la galerie Mendes Wood DM, São Paulo, Brésil (2017), à la Kunsthalle, Mulhouse, France (2016), chez Overduin & Co., Los Angeles, USA (2016), à la galerie Balice Hertling, Paris, France (2014, 2016 et 2018). De plus, son travail a été exposé dans des expositions collectives notamment à la galerie Misako & Rosen, Tokyo, Japon (2019) ; pour le Palais de Tokyo (Hors les Murs), Zurich, Suisse (2016) ; à la Fondation d’entreprise Ricard, Paris, France (2014).

« Ce que j’ai préféré c’est dessiner avec les gros feutres que Julie nous a apportés. Ça me libère, ça me détend je suis dans ma bulle.»

Yassine, élève de l'ULIS du collège Jean Wiener

Le projet

Suite à différentes visites : peintures modernes et contemporaines à la Fondation Louis Vuitton, exposition Océanie au Musée du Quai Branly et exposition de Thomas Houseago au Musée d’art moderne de la ville de Paris, Julie Beaufils souhaitait montrer aux adolescents du collège Jean Wiener à Champs-sur-Marne la diversité des pratiques artistiques et des voies d’expression entre l’abstrait et le figuratif mais aussi entre la 2D et la 3D. L’artiste a pensé son projet comme un moyen pour les adolescents de trouver leur propre forme d’expression. De la même manière que dans sa pratique de peintre existe un jeu de va et vient entre figuratif et abstraction, elle a cherché avec eux à trouver les limites entre la figure et l’abstrait pour mieux les dépasser. Au cours de différents travaux de recherche : pratique libre pour se familiariser avec les couleurs, exercices pour apprendre à représenter, exercices d’abstraction, l’ensemble du groupe est arrivé à une production de formes extrêmement personnelles donnant lieu à une série de personnages oscillant entre le figuratif et l’abstrait, entre la sculpture et de la peinture.

 

Photographe : Nicolas Giraud