Clara Gensburger Black Jack Event

Collège République (Bobigny)

2020

Important: If you want to resize the window manually, leave at desktop resolution. Or you can just click an icon.

partager

L’artiste

Reprenant à son compte l’idée selon laquelle la performance artistique consiste en « une action qu’on ne joue pas mais qu’on fait réellement », Clara Gensburger s’inspire de la société contemporaine du spectacle dans ses interventions en public. Catch, télé-réalité ou compétitions sportives sont ainsi envisagés comme autant d’événements dont elle examine les ressorts narratifs, sans cesse tirés entre l’intensité du direct et les règles qui déterminent le jeu.
Diplômée en 2011 de l’École des Beaux-Arts de Lyon, elle a travaillé avec des institutions telles que le Centre Pompidou, le Centre d’art contemporain du Parc Saint Léger, le CRAC 19, le CAP Saint-Fons en France et le LACE (Los Angeles) et la MacKenzie Art Gallery (Régina, Canada) en Amérique du Nord.
Elle est artiste-performeuse mais aussi céramiste et croupière de casino.

Le projet

Le projet de Clara Gensburger, avec les jeunes de la classe de 6ème SEGPA du collège République (Bobigny), a pris la forme d’une performance autour du thème du jeu. Cette proposition s’inscrit dans ses recherches sur les formes contemporaines de spectacle, telles que le cirque, le cabaret, les jeux de casino et autres formes vernaculaires et populaires de représentation et de célébration dont elle s’amuse à intégrer les codes dans son travail. L’artiste a proposé aux jeunes de trouver et d’inventer de nouvelles règles de jeu afin de contourner les règles préétablies dans des jeux de hasard comme le Black Jack. Dès lors, il a été question d’élaborer une performance avec les adolescent.e.s sur cette problématique où il.elle.s ont joué le rôle de croupiers/performeurs. Un des objectifs de la performance a été de proposer une expérience de jeu inédite : jouer au Black Jack, un jeu qui ne se joue qu’avec de l’argent, sans argent, mais aussi réinventer matériellement un nouvel « espace de jeu ».

L’artiste et les adolescent.e.s ont nourri leur projet par une visite de la Fondation du doute et de la Maison de la magie Robert-Houdin à Blois.

 

Le projet a reçu le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis dans le cadre du dispositif « La Culture et l’Art au Collège ».

 

Photographies : Tom Cazin